Refuge de haute-montagne version moderne

Bonjour bonjour!
Aujourd’hui, j’ai découvert le travail de Leap Factory, une société italienne qui a récemment construit le nouveau refuge Gervasutti. Situé à 2865 m. d’altitude non loin des Grandes Jorasses sur le versant italien dans le massif du Mont-Blanc, le nouveau refuge Gervasutti vient remplacer l’ancien qui datait de plus de 40 ans.

Il a été créé pour résister aux conditions météorologiques d’altitude et aux températures très basses en utilisant des matériaux et de l’isolation de haute technologie. Le design étant très différent des refuges traditionnels des Alpes, il a été plutôt controversé par les alpinistes qui ont plutôt l’habitude de vivre dans des refuges rudimentaires.

Coût : 250.000,00 € (Budget total)
Durée de design : sept. 2009 – dec 2010
Phase de construction : may 2011 – oct 2011
2 jours d’installation sur site
Realisation:
 Poligamma, Biella (composite materials), GVM Arreda, Torino (interiors), Plat Andrea, Aosta (on site works)

Taille : 30 mètres carrés
Poids : 2500 kg total
12 lits
2.5 Kwh d’énergie solaire produite

Les photos suivantes ont été prises par Francesco Mattuzzi –  Gughi Fassino –  Marco Destefanis –  Michelangelo Filippi.
Tous droits réservés.

Je vous invite à visiter le site leapfactory.it où vous trouverez davantage d’images de ce projet passionnant.

A bientôt !

 

Crédits

Architectes : Luca Gentilcore / Gandolfi & Gentilcore, Stefano Testa / Cliostraat
Team Design : Edoardo Boero, Marilena Cambuli, Massimo Teghille

Ingénieur Structure : Luca Olivari / Olivari Composite Engineering, Andrea Bruzzone
Ingénieur Electrique : EDF-ENR spa, Carlo Sasso, Andrea Sasso, Giampaolo Pittatore, Enrico Pons
Identité graphique : Massimo Teghille & Undesign
Autres intervenants : Alberto Morino (geologia), Federico Valfrè di Bonzo (nivologia e valanghe)

Propriétaire : Italian Alpine Club CAI Turin

Maison moderne au Canada

Aujourd’hui, un peu d’inspiration avec cette maison moderne de 260 mètres carrés en Ontario, au Canada.

La décoration est très simple:

Du blanc, du blanc et encore du blanc, oh et quelques touches de modèle de couleur de ci de là. Pour ajouter un peu de chaleur au décor « tout blanc », les matériaux jouent un rôle important: le bois, le métal et la pierre travaillent ensemble pour créer une ambiance harmonieuse et naturelle.

Les lignes sont très modernes et contemporaines, peut-être même un peu trop à mon goût. Mais j’ai été séduite par l’arbre intérieur et l’îlot de cuisine … Je vous laisse jeter un oeil! Enjoy!

J’espère que cela vous aura plu et inspiré !
Merci de votre visite !

Adeline Klam, créatrice passionnée de motifs et couleurs

En feuilletant un magazine, j’ai récemment découvert une jeune créatrice qui bouillonne d’idées pleines de couleurs et motifs acidulés :

Adeline Klam

Elle découvre le papier japonais lors d’un voyage aux Etats-Unis. Petit à petit, elle rentre en contact avec des manufactures traditionnelles de papier au Japon, où elle trouve d’autres papiers originaux. Au fil du temps, elle apprend à connaître et à maîtriser le papier et commence à l’utiliser pour la décoration et la fabrication de jolies choses. À l’origine la boutique était un atelier pour créer ! Peu à peu, les papiers et les productions artisanales ont pris place et la boutique « Adeline Klam » a ouvert pour partager ses créations colorées.

Le large choix de motifs et de couleurs permet à chacun de créer des atmosphères diversifiées et personnalisées. Adeline a su créer un univers délicat, inspiré de toute la finesse et la beauté de l’art japonais, qui se décline en de nombreuses formes différentes et nous offre une vraie poésie.

Je vous laisse découvrir son univers à travers quelques photos issues de son site internet.

Photo: Emilie Guelpa

Photo : Anne Solange Tardy

Photo : Anne Solange Tardy

Photo : Anne Solange Tardy

Photo : Anne Solange Tardy

Photo : Anne Solange Tardy

Photo : Anne Solange Tardy

Photo : Anne Solange Tardy

Photo : Anne Solange Tardy

Photo : Emilie Guelpa

Photo : Adeline Klam

Un grand merci à Adeline Klam qui m’a permis d’écrire cet article en utilisant ses photos.

Je vous invite à visiter sa boutique en ligne en cliquant ici, ou passez lui faire un ptit coucou à Paris au 54 Bd Richard Lenoir.

J’espère que cet article vous aura apporté une jolie dose d’inspiration, n’hésitez pas à le partager via Facebook, Pinterest ou Hellocoton !

A bientôt !

Hinterland Collection : 3 moyens de faire entrer la nature à l’intérieur

Je voudrais partager avec vous le travail de Riley Mcferrin. Ce designer américain, artiste et constructeur a fondé Hinterland Collection 7 ans après qu’il ait déménagé en Colombie-Britannique, où il a été influencé par les richesses naturelles de la région et son histoire en tant que centre de l’industrie forestière.

Retrouvez plus d’informations sur : http://hinterlanddesign.com

 

NURSELOG

Ces tables d’appoint à double usage invitent l’extérieur à l’intérieur. Imitant les souches des forêts tropicales sur lesquelles poussent des mousses et des fougères, un trou arrondi permet un petit arrangement de plantes pour ajouter un élément vivant sur une surface utile. Il n’y en a pas deux qui se ressemblent.

MATÉRIAUX
Thuya géant (si elle est utilisée comme une pièce d’extérieure, le bois se grisera avec les autres éléments)
FINITIONS
Huile et cire d’abeille

TREETOP DINING TABLE

Inspired by the sentinels of the forest, these salvaged and dried hardwood logs from coastal B.C. create unique, tree-like table legs that only reveal their modernist leanings at the chamfered intersection with the table’s top surface. This knockdown table flatpacks, and is easily assembled.

MATERIALS
Salvaged hardwood legs FSC-certified hardwood top
FINISHES
Clear low-voc oil, carbon pigment dye (optional)

Inspiré par les sentinelles de la forêt, ces morceaux de bois séchés et récupérés sur le littoral de la Colombie-Britannique, créés des tables uniques, avec leurs pieds aux allures d’arbres.

MATÉRIAUX
Pieds de table en bois séché récupéré, certifié FSC
FINITIONS
Faible teneur en COV huile, carbone colorant pigmentaire (facultatif)

SCATTER/GATHER PENDANT LIGHT

This pendant gets its name from the cast shadows its canopy creates, as well as the story held within the material. Its wooden branches are scattered far and wide, then gathered up from the rugged Pacific shoreline. Hand-constructed using pegged and glued through-tenons, no fasteners detract from the abstract and natural beauty of each unique fixture. It has two optional finishes: natural or carbon. As a further option, it can be twisted and tied with fluorescent straps, tape and wire,forming a littered cluster of branches that orbit a central glow reminiscent of a physics experiment gone awry.

MATERIALS
Found ocean-washed branches, black or white cloth-covered twisted electrical wire, medium-base porcelain lamp socket
FINISHES
Natural or carbon pigment dye
OPTIONS
Can be adorned with fluorescent straps and wire

Cette suspension tire son nom des ombres chinoises créées derrière un auvent. Ses branches en bois sont éparpillées un peu partout, puis recueilli à partir de la côte accidentée du Pacifique. Construit à la main, la beauté abstraite et naturelle de chaque appareil est unique. Chaque suspension dispose de deux finitions optionnelles: naturelle ou carbone. Comme autre option, elle peut être tordu et attaché avec des sangles, rubans fluorescents et fils, formant une grappe jonchée de branches. La lueur centrale rappelle une expérience de physique qui a mal tourné.

MATÉRIAUX
Branches blanchies par l’océan recouvertes de tissu ou fils électriques torsadés noirs ou blancs, culot de lampe en porcelaine
FINITIONS
Naturelle ou coloré pigment carbone
OPTIONS
Peut-être orné de bandes fluorescentes et métalliques

Vous aimez ce style ? N’hésitez pas à laisser vos commentaire et à partager cet article via Facebook !
Merci  : )

Appartement excentrique : aimeriez-vous y vivre ?

Saturée de couleurs sauvages, d’objets de collection vintage et de tout autres objets en plastique, cette location au Pays-Bas s’est audacieusement aventurée en terrain futuriste.
Souhaiteriez-vous y vivre?

Bram Damman ne caractérise pas son appartement coloré et rempli d’objets de collection de rétro, mais plutôt de futuriste et moderne. « Pas dans le sens contemporain », dit-il, « mais dans le sens où ces objets ont été conçus avec l‘intention d’être moderne à l’époque. » L’intérieur de Damman reflète sa passion pour l’ère spatiale moderne cultivé pendant son enfance dans les années 1970. Objets de collection, meubles vintages et couleurs vives remplissent sa maison de fond en comble. Une grande partie de son mobilier datant du milieu du siècle paraît toujours très à la mode, mais il n’est pas intéressé par les tendances. « Ce qui me préoccupe le moins est ce qui est à la mode», dit-il. «Je ne suis pas les tendances, je les créé. »
Qui habite ici : Bram Damman
Lieu : Wageningen, aux Pays-Bas
Surface : 60 mètres carrés; 1 chambre, 1 salle de bain

Salon moderne créé par Amsterdam Media et Blogs Holly Marder
Salon moderne créé par Amsterdam Media And Blogs Holly Marder
Salle à manger moderne créée par Amsterdam Media And Blogs Holly Marder
Bureau contemporain créé par Amsterdam Media And Blogs Holly Marder

Donc… est-ce que vous aimeriez vivre dans cet appartement ??